Le yoyo-gaga

Le yoyo-gaga

Le yoyo-gaga plus communément appelé yoga

Consiste notamment dans sa version dépêche-toi (hatha-yoga)

En une série d’exercices et de positions

Permettant entre autres

De se positionner la tête à l’envers

Situation idéale pour la circulation

Et pour se rendre compte de l’envers du décor

On y découvre aussi bon nombre de postures

Allant de la chèvre au mièvre, en passant par le cobra et le paon

 

Découvrez ces suites d’élongations, de contorsions et de stations

Permettant de mettre le corps en pulsions et en passion

Sans oublier la posture qui bouge, celle du poisson-rouge.

 

On y dénote aussi la position de la brouette

Très difficile, cette position avancée

Exige qu’on n’y mette pas n’importe quoi à l’intérieur…

Ni peur, ni chou-fleur

 

L’important y est aussi le souffle

Raison pour laquelle dans toute salle de yoga

Une multitude de bougies agrémente la salle

Bougies que l’on rallument à longueur de séances

Car les souffles les éteignent

D’où la constatation qu’une salle de yoga

Où toutes les bougies sont allumées

Dénote que les élèves respirent mal…

 

Homme-gentil-Homme

Tel est le mantra

Qui habitera ton corps et ton âme

Om-shanti-Om

 

La séance est finie

On range les tapis et les plots

Tapis dans le bonheur

Et dans la joie retrouvée du cœur et du corps

L’on s’en va à son Dharma et son Karma

Avec dans la tête une parcelle de Nirvana (pas le groupe de musique s.v.p.)

Avec comme but final la phrase Sam ça ira  (Samsara)

Jean-Luc Carrel    3 février 2013

 

Une réflexion au sujet de « Le yoyo-gaga »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *